Menu

Cette période me permet de beaucoup réfléchir à l’après, ce « bientôt » dont j’entends parler papa et maman : « Bientôt, tu pourras aller jouer avec les autres enfants », « Bientôt, on ira au zoo », nanani, nanana.  En tout cas, bientôt, moi, j’espère trouver mon son, ma petite musique qui m’accompagnera tout au long de ma vie.

Parce que déjà, j’ai entendu que la musique nourrit les âmes, les âmes, je sais pas ce que c’est, mais nourrir, oui, et je ne refuse jamais ce qui nourrit. C’est une de mes règles de vie. Et en plus, il semble que la musique, du moins, ces sons qui sortent d’objets avec des chansons et des bruits que je ne parviens pas encore à identifier, ça fasse généralement plaisir à papa et maman. Du coup, j’ai décidé de chercher et d’essayer de reproduire ce que j’entendais avec ce que j’avais à disposition.

J’ai commencé par l’ensemble des pseudos instruments dédiés aux personnes de ma condition - les bébés, quoi - et le mini clavier Winnie 5 notes, la rolls des claviers à mon âge. OK, j’ai trouvé ma note, le mi, mais après, 5 notes, c’est quand même pas suffisant pour composer une grande oeuvre. Hey Disney, je te rappelle que Mozart, à 7 ans, il composait des symphonies et il y avait un peu plus de 7 notes. Donc bon, je veux bien, les jouets pour bébé, mais si c’est pour nous limiter à « It’s a small world », je sais pas.

Et donc, pour la partie mélodique, j’ai dû me résoudre à me mettre à la guitare de papa. Je commence à gratouiller,  mais il doit encore m’assister pour les accords. Pas du tout adaptés à mes mains ces manches. Donc, à moins d’investir pour un ukulélé, je vais quand même pas demander à papa de monter sur scène avec moi.

L’apprentissage de la section rythmique (maracas, bâtons de pluie, tambourins), ça avance pas trop mal, mais j’ai envie de casser les codes et de trouver de nouveaux sons adaptés au public de mon âge. Ben ouais, on nous vend bien plein de comptines avec des mots qu’on comprend pas. Pourquoi ne pas produire des musiques avec des sons que tous les enfants de mon âge seraient en mesure de comprendre ? J’ai testé le « badaboum », le « splash-splash », je me fais une sorte de bibliothèque de sons intéressants et j'irais piocher dedans au gré de mes envies.

Et avec le son, ça donne ça - à vous de trouver le bon timing :

Bon on va voir ce qu’on peut en tirer. C'est vrai qu'il y a aussi les applaudissements, j'entends ça tous les soirs, ces bravos dédiés à mon dîner, et j'aime bien ça, je les applaudis même en retour - toujours rendre hommage à son public -, mais ce n'est pas forcément nouveau.

Du coup, j’attends la reprise de la crèche avec impatience pour tester ces découvertes auprès de mes congénères et passer une annonce pour un groupe. J’ai pensé l’appeller  "a-Mi a-Mi "ou "Mi-Aouh". J'ai même une idée du premier titre  : « Give me five » comme dit papa. Je vois bien un clip aussi où j'appelle des shake à papa, maman, aux gens dans la rue, aux bébés comme moi, main gauche ou main droite, et si les gens ne sont pas réactifs comme j'aime hé bien, ça me met colère.

D'ici là, double HIGH FIVE.

Recherche