Menu

Aujourd’hui, encore d’autres activités - décidément, ça n’arrête pas, vive le confinement ! - notamment grâce au retour à la maison de maman et ça c’est chouette.

Tous les matins, elle fait une séance de gym, parait qu’elle organise ça avec des copines alors que je croyais que le confinement visait à éviter les activités de groupe. Je n’ai probablement pas tout compris. Elle suit des femmes qui ne parlent pas le même langage qu’elle et qui peuvent avoir tendance à hurler. En tout cas, je l’encourage en lui tapant dans le dos ou je lui montre aussi comment faire quelques exercices : "les squats sumo, maman, c’est pour les bébés sumos", je l’aide à améliorer ses postures en passant en dessous d’elle quand elle est à quatre pattes ou je lui appuie sur la jambe si je sens qu’elle faiblit un peu. Je la fais travailler, maman.
Papa, lui, il regarde et ça le fait bien rigoler.

Après le repas, on a été buller en bas de la résidence. Maman, elle créait des bulles en soufflant sur un objet. Je crois qu’elle avait envie que je courre après, mais j’ai surtout eu envie de courir n’importe où et de marcher sur les galets pour bosser mon équilibre et ma stabilité. Courir après des bulles qui éclatent plutôt rapidement, je vois pas trop l’intérêt, ni pour moi, ni pour mes compatriotes. Par contre, les galets, j’avoue bien apprécier ce passage un peu moins facile que le bitume de base, tellement plane et sans personnalité. Les galets, ça bouge et j'ai le sentiment que ça sent les vacances.

Enfant marche sur galets

Recherche